Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Bejaia-Algerie : Les habitants de Souk El-Tenine ferment la RN9, ils réclament le raccordement au gaz de ville

Les différentes requêtes adressées par les villageois aux autorités de la wilaya de Béjaïa n’ont eu aucun écho favorable à ce jour.

La fermeture de la RN9 au chef-lieu de la commune de Souk El-Tenine par les citoyens de la daïra du même nom s’est poursuivie hier pour la deuxième journée consécutive. Las d’attendre qu’une solution soit trouvée au problème du raccordement au réseau de gaz naturel, les citoyens de cette daïra ont procédé dimanche à la fermeture de cet axe routier reliant Béjaïa à Sétif, pour dénoncer l’attitude des pouvoirs publics face à ce problème qui s’éternise et qui prive les habitants de plusieurs communes (Souk El-Tenine, Melbou, Tamridjt, Ziama Mansouria, Darguina) de gaz naturel. “Nous déplorons la carence des autorités publiques compétentes à prendre les mesures administratives qui s’imposent”, ont-ils écrit dans un appel placardé la veille de cette action de rue dans les différentes communes de la daïra. En effet, le projet lancé en 2002 tarde à voir le jour et plus de 5 000 foyers sont toujours privés de gaz de ville. La raison : l’opposition d’une famille de la commune voisine d’Aokas au passage de la conduite par sa propriété au lieudit Tidelsine. Le blocage dure depuis 7 ans et les différentes tentatives pour le règlement du problème se sont avérées infructueuses. Ni l’indemnisation ni les assurances du bureau d’études sur la sécurité des habitations en dépit du passage du réseau n’ont réussi à avoir raison de l’obstination de cette famille. Selon les citoyens protestataires, les différentes requêtes adressées aux autorités n’ont eu aucun écho favorable à ce jour et le statu quo perdure. Même la marche organisée par les citoyens de la daïra au mois de mars 2012 pour dénoncer le blocage du projet n’a pas eu l’effet escompté. “Aucune suite n’a été donnée à nos doléances”, ont-ils affirmé.
“Du moment que l’administration a été au bout de la logique de ces habitants, nous pensons qu’il était nécessaire de trancher soit en déviant carrément le réseau, soit en faisant intervenir la force publique pour cause d’utilité publique”, ont écrit les habitants des communes de Melbou et de Souk El-Tenine dans une pétition adressée au wali de Béjaïa.

Les commentaires sont fermés.